La Kameradschaft nazie « Stallhaus Germania » qui se fait également appeler « Furor Teutonicus » prévoit pour ses dix années d’existence, le 22 mai 2010, un concert en plein air avec plusieurs groupes de musique nazis. Celui-ci se déroulera sur un terrain situé à une trentaine de kilomètres à l’est de Stuttgart. Les groupes Blood&Honour « Faustrecht », le groupe skin nazi « Angry Boot Boys » ainsi que le groupe nazi local « Devil’s Project » ont pour l’instant confirmé leur participation à Thorsten Glass de « Stallhaus Germania ».

Thorsten88 et l’ange blond

Le concert prévu pour pâques est organisé par Thorsten Glass, domicilié au 23 Einsteinstasse, 74372 Sersheim, Landkreis Ludwigsburg. Son numéro de téléphone fixe est le 07042/376749 et son portable le 0160/95190193. Glass est né le 23 janvier 1979 en Bavière et a fait ses études au collège Mörike à Mühlacker. Un week-end sur deux, il voit ses deux enfants issus d’une ancienne relation, qui sont à l’école primaire. En ce moment Glass vit avec sa copine Manuela Weik et leur enfant en bas âge ainsi que leur chat Nemo. La famille Glass possède une Renault Megane Scenic ; année de construction 1999.

Manuela Weik fête son anniversaire le 13 juin et utilise les adresses mail suivantes : boeserengel@gmx.net, heissesteufelchen@vorsicht-scharf.de. Jusqu’au début de l’année 2009 elle se servait également de l’adresse ahndorf.m@diakonie-wuerttemberg.de. Thorsten Glass utilise divers pseudonymes sur la toile. Il s’appelle ainsi « schwaben 1488 » chez eBay, « 14thorsten79 » chez YouTube et ses comptes chez Amazon et Paypal passent par son adresse mail thorstenglass@yahoo.de.

Glass utilise sa messagerie Yahoo pour convenir de rendez-vous avec ses parents, pour échanger des images pornographiques et pour ses problèmes amoureux avec sa copine « Manu ». Il écrit ainsi : « J’ai l’impression que tu as atteint ton but et que tu es enceinte. Si je ne fais pas ce que tu souhaites, je n’ai plus qu’à aller me faire voir. Et de toute façon cela fait longtemps que tu ne me fais plus confiance. » Du point de vue de Weik, « tout ne fonctionne pas comme nous l’avions imaginé avec la famille », car elle « n’apprécie guère quant tu mates des femmes vraiment minces et que je suis à côté de toi. Parce qu’il s’agit exclusivement de jeunes femmes minces. J’ai observé ce petit jeu depuis un moment. C’est pour cela qu’entre autres je ne veux plus aller à la piscine. »

Une conception fasciste du temps libre

Le pseudonyme de Weik sur le forum nazi thiazi.net répond au nom de « BlonderEngel » et celui de Glass à « OdinWotanundThor ». Glass y appelle régulièrement à la violence contre les militants de gauche : »Lorsque les antifascistes ont voulu manifester contre le concert KC, ils se sont pris une belle raclée, ha ha. Nous devons nous comporter lors de leurs manifestations de la même manière qu’ils se comportent chez nous sauf qu’on doit être beaucoup plus durs !!! Nous devons avant tout nous débarrasser de cette racaille par tout les moyens… »

Thorsten Glass voyage à travers toute l’Allemagne pour se rendre aux grands rendez-vous nazis comme le festival « Rock für Deutschland » organisé par le NPD en 2009 à Gera ou encore le défilé nazi avorté à Dresdes en 2010. Il est vrai que Glass est un vieux skin-nazi mais pour autant comme il le dit « j’ai diffé des tract etc pour le NPD et naturellement j’ai voté pour eux ». Il est supporter du VfB Stuttgart et a écrit sur la plateforme d’échange musicale nazi vae-victis.org en tant que modérateur sous le pseudo de « Thorsten88 » : « Chez nous il existe maintenant malheureusement beaucoup trop de gens de gauche ; quasiment tout la mouvance des ultras. Il y même des nègres et d’autres métèques. A part Berlin, on fait partie du seul club avec un club de supporters pédés. Mais bon, bientôt le ménage sera fait. »

De l’étable à la couronne

A travers le système PN crypté RSA de thiazi.net Glass, entretient des contacts avec Rainer Schulz domicilié au 40 Hauptstrasse, 74391 Erligheim, Landkreis Ludwigsburg. Son numéro de téléphone est le 07143/964889, son FAX le 07143/272338, son portable le 0171/7803925, son numéro de massagerie instantané ICQ le 10908445, son numéro de compte le 102870295, BLZ 60090800, Sparda-Bank Stuttgart. Il est né le 9 mai 1973. Schulz est un passionné de moto qui possède une Suzuki GSXR1300, année de construction 1999 et se fait appeler « SVburner » sur le forum streetfighters-sued.de

Rainer Schulz est membre du « Crew 38 » de Ludwigsburg et utilise le pseudonyme de « Division KRONE » sur thiazi.net. Le chiffre « 38 » représente la 3ème et la 8ème lettre de l’alphabet. Il s’agit d’un code pour désigner « Crossed Hammers » le symbole de la « Hammerskin Nation ». « Crew 38 » évoqué plus haut désigne le réseau de solidarité internationale de prisonniers des « Hammerskins ». Le nom « Division KRONE » a été choisi par Schulz en référence à la brasserie « Zur Krone » le point de rendez-vous des « Hammerskins » de Ludwigsburg. Le 5 janvier 2010, Thorsten Glass a rencontré les « jeunes avec le marteau »(« Hammerskins ») à la brasserie Krone qui est gérée par Jochen Trams et qui se situe au 1 de la Steinheimer Strasse, 71642 Ludwigsburg-Poppenweiler.

Un Hammerskin travaille auprès de la présidence du gouvernemt

Rainer Schulz a invité Thorsten Glass au concert nazi du 21 septembre 2009 à Villingen. Lors de ce concert s’est également produit le groupe nazi « Devil’s Project » qui devrait aussi monter sur scène pour le concert prévu à pâques. Ce concert s’est déroulé au « Gasthof zur Bertholdshöhe » au 19 Wieselsbergstraße, 78048 Villingen-Schwenningen, dans l’arrondissement rural brun Schwarzwald-Baar. Dans la même brasserie, le président du Land pour le NPD organisa le 19 novembre 2006 le congrès du Land du NPD.

Glass n’est pas venu avec au concert a Villingen, mais en revanche il a demandé à Schulz : « Comment ça se présente chez vous pour les manifs ? Vous y participez ? » Mais en fait Rainer Schulz a peur pour son travail auprès de la présidence du gouvernement de Stuttgart : « Je ne peux pas aller au manifs…je travaille pour l’Etat, les autres y vont plus souvent. » Son souhait de rester anonyme est aussi la raison de sa plainte sur thiazi.net lorsque durant le « Hammerfest », qui s’est déroulé le 20 juin 2009 dans la région Lorraine en Meurthe-et-Moselle, des photos ont été prises alors qu’il se trouvait à côté de la scène.

L’étable du carreleur

La maison de l’association crée en mars 2000 par la Kameradschaft nazi « Stallhaus Germania » se trouve sur le site de l’entreprise de carrelage de Markus Ramthun à l’adresse suivante : 77, Mühlackerstrasse, 75417 Mühlacker-Lomersheim. Ramthun, qui est un membre actif de « Stallhaus Germania », habite au 13, Burgweg, 75417 Mühlacker‎-Lomersheim et salarie d’autres membres de la Kameradschaft nazie dans son entreprise. D’après ses propres informations l’entreprise nazie obtient des commandes entre autre de la part de Grund Wohnbau GmbH qui est domicilé au 2 Max-Eyth-Straße, 75443 Ötisheim.

A la suite d’une petite demande (14/4181) faite auprès du ministère de l’Intérieur du Bade-Würthemberg le 12 mars 2009, on apprend que « Stallhaus Germania » avait à l’époque « vingt membres ». Même s’il est vrai que les membres de « Stallhaus Germania » participent régulièrement à des défilés nazi régionaux voire nationaux et ont une activité dans les villages, leur prinicipale occupation consiste néanmoins à organiser des beuveries et des concerts nazis.

Des concerts nazis en plein air

Pour organiser des concerts nazis, Glass utilise l’adresse mail thor88sten@gmx.de et son compte MySpace « Thorsten Schwabe ». A propos du concert « Stallhaus Germania » qu’il avait organisé le 10 octobre 2009, il a écrit en prenant du recul qu’il s’agissait : « du plus mauvais concert de l’année 2009…le nôtre. Un seul groupe est monté sur scène et un crétin a démoli ma bagnole. » Glass a loué la sono pour 268 euros auprès de Soundland Veranstaltungstechnik, 19 Schorndorfer Strasse, 70736 Fellbach, (offre de location n°4870). Au préalable Glass avait écrit à Kai Kungl de Pforzheim, le fondateur, le chanteur et le guitariste du groupe de Vienne qui s’ appelle « Donner des Nordens ». Ce dernier devait lui apporter son aide pour l’organisation du concert. Glass écrivait : « Je n’ai pas envie que les flics arrivent déjà chez nous au début de la semaine prochaine quand bientôt tout le monde sur internet saura qui fait quoi quand et où. »

Déjà pour le concert du 10 octobre 2009 Glassa tenta de faire jouer le groupe « Devil’s Project ». Mais le groupe nazi refusa car « notre bassiste travaille et il est déjà pris le samedi. Mais je pense qu’on sera là. Désolé, la prochaine fois sera la bonne. Envoie-moi un plan pour savoir où c’est. » Glass a répondu : « Réfléchis tu viens de Wiernsheim, alors tu dois passer par Lomersheim. De là tu prends direction Mulhouse. En sortant de Lomersheim toujours direction Mulhouse (2ème sortie lors du rond point). Tu continue toujours à monter la pente…environs 100 m avant le croisement il y a un chemin de terre à droite. Tu le prends pendant quelques mètres. Mais tu verras à partir de la route. »

Les gardiens de la paix protègent le sang et l’honneur

Finalement « Störmanöver » était le seul groupe à jouer le 10 octobre 2009, même si Glass avait essayé désespérément jusqu’au dernier moment de faire jouer d’autres groupes en mentant : « Malheureusement un groupe s’est désisté au dernier moment, ce qui nous pousse à en trouver un autre rapidement. » Dans ses invitations il mettait en avant la bonne coopération qui avait eu lieu avec la police lors des précédents concerts. Cette coopération était utilisée comme argument pour illustrer un déroulement sans problème : « Sur le le chemin en terre, la police effectuera des contrôles. La police Lt fera juste de simples contrôles…c’était aussi comme cela la dernière fois. »

Le concert anniversaire de « Stallhaus Germania » pévu le 22 mai 2010 devrait se dérouler sur le même terrain privé entre Lomersheim et Mulhouse que le concert du 10 octobre 2009. Glass souhaite de nouveau louer la sono, la scène et l’équipement technique chez Soundland Veranstaltungstechnik. Mais cette fois Glass devra payer 1.292,40 euros comme le stipule l’offre de location n°5669. Glass écrit à Devil’s Project : « En espérant que nos amis en vert (ndlt : la police) laisseront passer… » Le groupe nazi « Words of Anger » du Schleswig-Holstein ne montera pas sur scène lors du concert de pâques, malgré son accord préalable : « je dois malheureusement annuler pour mai…nous avons perdu notre lieu de répet à cause de la pression des antifas. Maintenant nous sommes à la recherche de quelque chose de nouveau…si les choses bougent je ferai signe, ça me gêne vraiment de donner mon accord et d’être obligé d’annuler ensuite. Mais c’est pas possible autrement… »

Si Faustrecht monte sur scène alors les nazis viendront

Glass a pu cependant convaincre le groupe de musique nazi « Faustrecht » de participer au concert de pâques. Ce groupe a été interdit en septembre 2000 en Allemagne mais reste toujours actif au sein du réseau de musique nazi « Blood&Honour ». Faustrecht s’est crée à Allgäu et s’inspire du groupe skinhead « Skrewdriver ». Jusqu’à présent le groupe a édité sept albums et figure sur de nombreuses compilations. On les retrouve sur les fameuses compilations du NPD « Schulhof-CD » (ndlt : distribuées dans les cours d’école). Les textes sont en plusieurs langues, leur logo est la roue d’engrenage du « Deutschen Arbeitsfront » qui date de l’époque du national-socialisme. En raison de la renommé de « Faustrecht » il faut s’attendre à l’arrivé de plusieurs centaines de nazis au concert de « Stallhaus Germania ».

Le chanteur de « Faustrecht », Norbert Lecheler dit « Nogge » demeure au 37 Westernacher Strasse, 87719 Mindelheim. Son téléphone fixe est le 08261/21964 est son portable le 0171/7868635. Il utilise les adresses mails suivantes noggex@t-online.de, nogge@faustrecht.de. Le 2 février 2010 il a écrit sur MySpace à Glass : « Nous répétons justement pour un nouveau CD et j’ai du mal à évaluer combien de temps ce processus créatif durera encore ! Je te confirme maintenant pour le 22 mai 2010 mais si on a une date en studio ou quelque chose qui s’en rapproche, il faudra que j’annule de nouveau. Mais j’essaierai naturellement de garder la date libre. » Lecheler résume les conditions pour que son groupe monte sur scène le 15 février 2010 dans un mail à Glass : « Hy Thorsten, ce que nous voulons avant tout c’est de l’argent pour l’essence, une pension où passer la nuit (pas un truc privé) et les consommations gratuites ! Salutations Nogge ».

Dans une interview accordée en octobre 2009 sur le net au fanzine « Revolt NS », les membres des groupes ne font pas mystère de leurs opinions politiques : « We are convinced in the political ideas of Gregor Strasser, which is the true NS to us. The main enemy of us all is so called Globalism, which is lead by Zionists Capitalism. » Sur leur album « Ein Blick zurück im Zorn » on peut entendre dans la chanson « Damals wie heute » en référence au slogan électoral des SS : « Nous nous sommes jurés fidélité et honneur, la flamme de la haine est né en nous. Pour le nationalisme, le socialisme en action, nous menons le combat contre cet Etat ».

Faire du commerce avec le culte Skinhead

Les relations entre le chanteur et guitariste du groupe nazi « Angry Boot Boys » de la région de Nordrhein-Westfalen et « Combat 18 », le bras armé de « Blood&Honour », sont tendues. Daniel Michael Brosch dit « Borschi », 1f Mittelstrasse, 45768 Marl, né le 19 octobre 1986, numéro de compte 658885300, BLZ : 42661008, Volksbank Marl-Recklinghausen, diplôme de fin d’études obtenu à la Gesamtschule Marl 2004, utilisant les adresses carpediemmarl@yahoo.de et angrybootboi@yahoo.de sur Facebook et MeinVZ Thorsten, écrit à Glass : « Nous demandons à l’avance car nous n’avons pas envie de nous retrouver avec des groupes de C18 ». Cela corrobore le fait que le groupe s’est « prononcé contre le terrorisme » sur son nouveau CD et souhaite jouer un morceau « contre combat 18 ». Mais Glass peut rassurer Brosch : « Pas d’inquiétude, nous n’avons pas prévus d’inviter des groupes qui sont proches de C18. Ca devra être une putain de fête sans embrouilles et ces groupes ne sont pas vraiment appropriés pour cela et puis nous n’avons rien à voir avec eux ».

Les « Angry Boot Boys » diffusent leur premier CD via « PC Records » de Chemnitz. Mais Brosch est tout sauf loyal avec son partenaire de diffusion. A Malte Redeker de « Gjallarhorn Klangschmiede », 26 Seyditzstrasse, 67061 Ludwigshafen, gjallarhornks@web.de, gjallarhornks@yahoo.com, Brosch a vendu des CD à « un prix d’amis ». Brosch demande à Redeker : « (de) ne pas ébruiter la chose. J’ai du promettre à yves (pc records) de ne pas vendre les CD à 10 euros ». Pour cela Redeker a pris contact avec Steffen Hammer de Reutlingen. Il s’agit d’un avocat nazi et fondateur du groupe de musique « Noie Werte ». Il a également pris contact avec l’avocate Gisa Pahl de Hamburg qui est membre du « Deutschen Rechtsbüro ». Tout cela dans l’optique que les textes soient vérifiés afin qu’ils ne tombent pas sous le coup de la loi. « Une telle expertise coûte 150 euros. » Les « Angry Boot Boys » ont une approche très souple de la législation fiscale. Brosch écrit ainsi à Bertino Adler dit « Tino » qui habite au 3 Bahnberg, 31199 Biekholzen de la société de vente par correspondance Adler via laquelle le groupe va diffuser son prochain CD : « La partie des frais pour le studio qui vous incombe va être réglée au noir. Dans la mesure où cela contournera les impôts cela est plus intéressent pour les deux parties. »

Hier c’était la clandestinité, aujourd’hui il faut empêcher les concerts nazis

Thorsten Glass écrit le 4 avril à Michael Brosch par rapport au concert de pâques à Mühlacker : « Nous ne ferons pas de publicité par fly dans les forums com Thiazi etc. Nous préférons faire la fête dans un cercle plus restreint pour que ça ait lieu (on l’espère). Nous allons envoyer des invitations personnelles environs 3 semaines avant et rien de plus. » Brosch est enthousiaste : « Que vous ne fassiez pas de publicité nous réjouit naturellement car nous aimons jouer pour un cercle restreint plutôt que de participer à des grands événements qui sont écrasés par la terreur des verts/blancs (ndlt : la police). Vous faites preuve d’un grand professionnalisme. Certains organisateurs pourraient en prendre de la graine. »

Autonome Antifa Freiburg


Des images sur linksunten.indymedia.org

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [français] [italiano]