Le 1 mai venez à Strasbourg et à Fribourg ! (deutsch)

Le 1 mai 2007 va avoir lieu la sixième Love or Hate-Parade à Fribourg. Cette fois-ci nous allons battre le pavé contre la casse sociale et pour plus d’espaces libres autonomes. En ce jour symbolique pour de la classe ouvrière nous luttons pour en finir avec le capitalisme mais nous voulons aussi pouvoir danser, sinon ce ne serait pas notre révolution.

C’est ton choix !

En 2004 la tradition de la Love or Hate-Parade a été ressuscité pour défendre le KTS. Un an après, la parade fut le point de départ pour revendiquer un terrain pour les Schattenparker. L’année dernière ce sont principalement les punks de la rue qui ont été visé par la répression et le KTS est à nouveau menacé car le bail de location du centre autonome prendra fin à la fin de l’année 2007.

Mais qui a commencé ?

Les espaces libres ont été détruits dans tout le Bade-Wurtemberg. L’AZ (Autonomes Zentrum) d’Heidelberg se trouve depuis 1999 en exil et l’OBW9 et l’Ex-Steffi à Karlsruhe furent respectivement expulsé en 2005 et 2006. Dans toute l’Europe ces tendances réactionnaires se renforcent. Ainsi à Barcelone c’est le Makabra et le Mambo, à Toulouse le Clandé et à Copenhague l’Ungdomshuset qui ont été expulsés, les Tanneries à Dijon sont actuellement menaçée d’expulsion.

Nous sommes tous visés !

Jusqu’à maintenant ce sont principalement des groupes marginaux qui ont été touchés par la répression. L’éviction des Schattenparker et des punks fut un signal claire de la mairie pour montrer qu’ils n’étaient pas les bienvenus. Ces derniers temps pourtant, l’augmentation des loyers et les coupes sociales mènent à une augmentation du nombre d’exclus. Ces attaques nous les ressentons de manière individuelle mais nous ne pourrons nous défendre que de manière collective.

Le 1 mai la rue est à nous !

Le 1 mai est devenu depuis les grèves du Haymarket en 1886 à Chicago le symbole de la résistance des gens contre le capitalisme. Ni l’oppression sanglante du SPD en 1929, ni la manifestation commune des syndicats et des nazis en 1933 n’ont pu entamer la tradition d’un 1 mai comme journée de lutte internationale de la classe ouvrière. C’est pour cela que nous vous appelons à descendre dans la rue le 1 mai à 10h à Strasbourg à la Place de la Bourse et 19h à Fribourg à Wilhelmstraße pour manifester avec nous contre la casse sociale et pour des espaces libres autonomes.

Contre l’Etat et le capital !
Pour la révolution sociale !

JPEG - 65.2 ko
JPEG - 222.6 ko
JPEG - 221.7 ko
JPEG - 181.1 ko

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français]